• Accueil
  • |
  • Nouvelles
  • |
  • Dans les coulisses de la coopération internationale: la création d'un lien de confiance
Donnez pour la justice Donnez pour la justice

Dans les coulisses de la coopération internationale: la création d'un lien de confiance

  • Dans les coulisses de la coopération internationale: la création d'un lien de confiance
    19 juin 2017

    À l’occasion de notre 15e anniversaire, nous vous proposerons au cours des prochains mois une incursion inédite au sein de nos activités. Comment se construit concrètement un projet? Quelles sont les étapes de mise en œuvre? Comment évalue-t-on les résultats sur le terrain? Bienvenue dans le monde de la coopération internationale en droits humains et en accès à la justice!


    Dans le cadre du nouveau projet Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti (AJULIH), qui sera mené sur une période de cinq ans et qui sera officiellement lancé dans quelques mois, nos représentantes se sont rendues à Port-au-Prince du 23 au 30 mai dernier afin de briser officiellement la glace et aller à la rencontre de nos partenaires haïtiens.


    Cette première visite est la résultante et l’aboutissement de trois ans de préparation! Représentants de l’Office de la protection du Citoyen (OPC), du Collectif contre l’impunité et de la Fondation connaissance et liberté (FOKAL), tous ont été rencontrés dans une ambiance cordiale et empreinte de fébrilité.


    Une fois le financement initial approuvé, la première étape d’un projet de coopération internationale consiste à signer le contrat de partenariat et à préciser les termes de la coopération. Toutefois, apposer sa griffe au bas d’un document n’est pas suffisant pour démarrer un projet du bon pied…


    Créer un lien de confiance avec les partenaires


    Hormis les aspects logistiques et techniques qui précèdent le lancement officiel d’un projet, la priorité doit avant tout être placée sur le côté humain de la coopération. Depuis 15 ans, l’une des leçons primordiales qu’Avocats sans frontières Canada a apprises de ses projets est qu’aucune initiative ne peut atteindre ses objectifs si un climat de respect mutuel et de proximité ne s’est établi au préalable entre les différentes parties impliquées.


    « Une coopération authentique ne doit pas chercher à parachuter des solutions, mais plutôt favoriser une écoute très attentive des besoins qui nous sont transmis sur le terrain. Une coopération qui se fonde sur une approche verticale est vouée à l’échec car les partenaires locaux sont alors placés en au second rang. Investir dès le départ dans ce lien de confiance, en partageant nos forces, nos valeurs et notre vision commune est un aspect fondamental », souligne Maria Lopez, directrice des opérations et de la gestion axée sur les résultats.


    Éducation citoyenne et sensibilisation aux droits humains en Haïti


    La rencontre la plus marquante de cette première visite aura sans doute été avec les représentantes de la Fondation FOKAL, un organisme qui depuis plus de 20 ans a pour mission de favoriser l’autonomie des individus, l’esprit critique, le jugement, le sens de la responsabilité, l’initiative, la créativité et la coopération par l’éducation, la formation et la communication.


    Par l’entremise de productions et de projets artistiques, elle soutient des initiatives qui ont trait à l’engagement civique et la participation citoyenne par l’épanouissement de la vie associative, sociale et culturelle. Elle organise, entre autres, des ateliers de formation et de recherche pour lutter contre l’impunité et encourager le devoir de mémoire en Haïti.


    « Nous sommes chanceuses d’avoir rencontré ces femmes fières, inspirantes et engagées. Elles croient en l’émancipation des jeunes générations et au rôle qu’elles peuvent assumer au cœur de leur société. Contribuer avec elles à l’engagement citoyen et à la promotion d’une culture de la paix et de respect des droits humains dans leur pays est à la fois un honneur et un privilège », ajoute Emmanuelle Audet-Boucher, coordonnatrice des programmes.


    Développer une approche de proximité avec la population haïtienne


    Cette visite, qui précède la mission de démarrage qui aura lieu dans les prochaines semaines, visait avant tout à spécifier les exigences du terrain et à bien clarifier les rôles de chacun des partenaires. Premier défi complété!


    Prochaine étape? La mission de démarrage. Pour cette occasion, nous vous présenterons plus en détails les objectifs du projet AJULIH, l’arrivée et l’installation de notre équipe de terrain, de même que les étapes de production du Plan de mise en œuvre et du Plan de travail annuel.


    Le projet AJULIH est mené en étroite collaboration avec la Fondation connaissance et liberté (FOKAL), l’Office de la protection des citoyens (OPC) et le Collectif contre l’impunité. Il est soutenu par Affaires mondiales Canada (AMC) et mené en collaboration avec le Protecteur du citoyen du Québec.

     

    Photos

     

    Rencontre avec la Protectrice du Citoyen d’Haïti, Mme Florence Élie, en compagnie de Me Jerry Pierre-Gilles, Chef de services des présences territoriales et de Pierre Roldy Maurice, Chef de service Protection des femmes et des enfants.

     

    Exposition de photos sur les murs intérieurs des locaux de la Fondation Fokal.

     

    Vue de la bibliothèque située dans les bureaux de la Fondation Fokal, dans la section destinée aux enfants.


S'inscrire à l'infolettre d'Avocats sans frontières Canada
S'inscrire chargement
825, rue Saint-Joseph Est, bureau 230
Québec (Québec) G1K 3C8
Canada
Téléphone : +1.418.907.2607
Courriel : info@asfcanada.ca
© Copyright - Avocats sans frontières Canada
Design Web par Egzakt